Formule 1, Jean-Philippe Imparato : « Alfa Romeo, d’autres scénarios possibles à partir de 2026 ».

– Continuer la lecture ci-dessous –

À la fin de 2023, leAlfa Romeo conclura son partenariat avec le Saubertel qu’établi dès 2018 par le directeur général de l’époque de la Commission européenne. FCASergio Marchionne. L’annonce de la Maison du Biscione a coïncidé avec des rumeurs circulant dans le paddock à propos d’un transfert de Groupe Sauber à l’adresse Audiqui a officiellement confirmé son entrée en Formule 1 en 2026. Quelques rumeurs donnerait même pour certain le contrôle progressif de Audi sur Sauber. L’entrée du groupe allemand et l’acquisition de Sauber Groupe Toutefois, la poursuite de l’action de l’Union européenne est remise en question.Alfa Romeo dans la formule supérieure à partir de 2026.

Lire aussi : Formule 1, Sebastian Vettel, 14 septembre 2008, sa première victoire à Monza

Alfa Romeo : carte blanche sur l’avenir

Jean-Philippe Imparato

Jean-Philippe s’est également exprimé sur cette affaire ApprentissageDirecteur général de Alfa Romeoqui, précisément pendant le Formule 1 GP d’Italie déclaré : « Nous sommes dans une période où le monde de l’automobile évolue à grande vitesse. A partir de 2025, l’ensemble de notre production routière sera entièrement électrique. Il est donc crucial pour nous d’être libres de faire toutes les évaluations nécessaires à la fin de la saison et dans la perspective de 2024. Pour le moment il n’y a rien d’exclu« . Selon le sports motorisés.comà une époque de transition énergétique comme celle-ci, le leadership de la Maison milanaise aimeraient avoir carte blanche pour évaluer la direction que prendra le marché, afin de pouvoir faire un choix judicieux pour l’avenir.

LIRE AUSSI  Formule 1, Ricciardo sur Verstappen : " En 2018, Max a passé un cap ".

Hors de la Formule 1 ? Une hypothèse

Alfa Romeo C42, livrée Bakou
Alfa Romeo C42, livrée Bakou

Cette thèse semble être confirmée par les propres mots de Jean-Philippe Apprentissage: « Nous voulons simplement avoir tout sur la table, et à l’approche de 2024, nous évaluerons tous les programmes possibles (…). Tout sera examiné et nous prendrons une décision d’ici le premier semestre 2023. ». En effet, le retour à un bilan positif de l’entreprise en 2022 garantit à la marque unegrande liberté de mouvement et une plus grande confiance dans les mesures à prendre. L’sortie de la Formule 1 pourrait, cependant, être une possibilité très réelle, étant donné l’entrée de Audi et l’union avec Sauberbien que, en ce qui concerne les courses, la date d’origine soit la même. Apprentissage voulait réitérer le fait qu’il ne voulait pas penser à « les contextes dans lesquels Alfa Romeo n’a pas de tradition »..

– Continuer la lecture ci-dessous –