Formule 1, Verstappen avec un record : 14ème victoire de la saison, Ferrari coule.

– Continuer la lecture ci-dessous –

Imprenable et imbattable avec une voiture qui domine la cirque cette saison. Le nombre de victoires cette année s’élève à 14 pour Max. Verstappen remporte le Grand Prix du Mexique de Formule 1 : c’est un record.. Avec cette déclaration, en fait, Super Max dépassant Michael Schumacher et Sebastian Vettel qui détenait le record du plus grand nombre de victoires en une seule saison, soit 13. Excellentes performances de la part des Mercedes avec la deuxième place de Lewis Hamilton et le quatrième de George Russell. L’hôte Sergio était également très bien. Perez qui a terminé à la troisième place sur la plus basse marche du podium. Sinking instead sont à la fois FerrariUne performance à oublier pour les deux Reds qui, après un week-end compliqué, ils ont terminé à la cinquième place avec Carlos Sainz et dans la sixième avec Charles Leclercmais payant un retard d’environ 55 secondes sur Max Verstappen.

Formule 1, Verstappen maître absolu : Mercedes excellent, week-end à oublier pour Ferrari

Quand les lumières se sont éteintes, Max Verstappen profite du pneu rouge, par opposition à Mercedes qui a monté la moyenne, pour maintenir la première position. Très bon indice également de la Ferrari de Leclerc qui va attaquer Sainz pour la cinquième position mais ne parvenant pas à le dépasser. Mauvais départ de Russell qui a perdu sa deuxième position entre les virages 2 et 3, subissant un gros dépassement par Hamilton et, dans le quatrième tour, a également été dépassé par Perez. Mauvais départ également pour Bottas qui, après une excellente qualification qui l’avait vu réaliser le sixième meilleur temps, a perdu deux positions en terminant huitième après le premier virage. Le champion du monde commence immédiatement à imposer un rythme infernal dans les premiers tours en essayant de tirer le meilleur parti de la douceur, mais le septuple champion du monde et Sergio Perez parviennent à maintenir le rythme. Cependant, ils perdent constamment du terrain, tant Russell les deux Ferrari.

LIRE AUSSI  Formule 1, Vettel fait ses adieux : " Après Abu Dhabi, je disparaîtrai des radars ".

Un rythme incroyable dans les 10 premiers tours par Verstappen qui continue de marteler les tours avec un temps de 1.23.1 et les pneus ne semblent pas avoir de baisse de performance. Ferrari très en difficultéMalgré le pneu rouge, ils continuent de perdre du terrain même de Russell. Sainzau 12ème tour, a déjà cinq secondes de retard sur l’Anglais de l’équipe de la Mercedes e Leclerc semble être encore plus en difficulté que l’Espagnol. Hamilton pendant ce temps, le mode est en cours temps de martelage et reste collé à Verstappen environ une seconde et demie derrière le Hollandais.. Le double champion du monde se plaint de l’équilibre de sa voiture, mais d’après les temps qu’il enregistre, il ne semble pas trop souffrir de ce problème. doux la Red Bull ne semble pas avoir de baisse de performance, alors que Hamiltonavec la moyenne, ne semble pas être en mesure de suivre le rythme effréné des Super Max. Au 22ème tour sur 71 Verstappen commence à souffrir un peu grainage sur l’avant gauche, mais cela ne semble pas l’arrêter.

A la fin du vingt-troisième tour, Sergio Perez est le premier à faire l’arrêt au stand, mais le fosse est très longue en raison d’un problème d’extraction de l’arrière gauche. Verstappen commence à avoir des difficultés avec les pneus. e Hamilton pour revenir à une seconde et demie du Hollandais. A la fin du 25ème tour, il s’arrête également Super Max en laissant le leadership de la course au septuple champion du monde britannique. A la fin du 29ème tour, le pilote de Stevenage rentre également dans la course et la stratégie est très agressive et surprenante : Hamilton monte un pneu blanc pour aller jusqu’au bout. Russell est maintenant leader de la course, mais il ne s’arrête pas pour autant et dit à son mur de course qu’il veut s’étirer le plus loin possible la stint pour monter le doux. Mais son ingénieur de piste ne lui a pas permis de le faire et à la fin du trente-quatrième tour, l’Anglais est retourné aux stands pour monter des pneus. dur. Verstappen revient en tête de la course avec Hamilton 7 secondes derrière lui, mais qui ne semble pas suivre le rythme du Néerlandais. Perez pendant ce temps, a atteint l’évêque de Stevenage et a tenté l’attaque.

Les deux Ferrari a continué à lutter et à la mi-course, il avait plus de 20 secondes de retard sur les autres. Russell qui occupe la quatrième position. A ce stade de la course, Lewis lutte également Hamilton doit trouver le rythme avec les pneus durmais Perez n’a pas pu s’approcher suffisamment pour tenter une attaque. Avec 20 tours à faire, le Mexicain de la Red Bull est toujours collé aux tuyaux d’échappement de la Mercedes numéro 44, mais l’Anglais se défend bien grâce à un excellent rythme qu’il semble avoir retrouvé. Au 51ème tour, Yuki Tsunoda est contraint d’abandonner après un contact avec Daniel dans le virage 6. Ricciardo qui essayait de dépasser les Japonais. Heureusement, il a pu apporter son AlphaTauri dans les stands et la course peut continuer confortablement. L’Australien de McLaren est puni d’une pénalité de 10 secondes pour avoir causé l’accident. Performance impressionnante de la Red Bull qui, après avoir bouclé 34 tours avec le pneu moyen, ne semble pas avoir de dégradation et pourrait aller jusqu’au bout avec ce pneu. set.

A dix tours de la fin, il est maintenant clair que les Red Bull Ils arriveront en fin de course avec le même train de pneus medium qu’ils ont monté peu après le premier tiers de la course. Mais Sergio Perez est incapable de tenter l’attaque sur Hamilton qui a augmenté son avance à plus de trois secondes. Pendant ce temps, Verstappen reste imperturbable et mène la course. 13 secondes devant le conducteur de Stevenage. L’équipe de Milton Keynes semble être vraiment imbattable. Carlos Sainz en cinquième position est à 50 secondes du leader de la course, coule complètement le Ferrari. Problème technique pour Fernando Alonso au 65e tour : le double champion du monde est obligé de garer sa voiture Alpine sur chicane entre les virages 1 et 3. Le régime de Voiture de sécurité virtuelle ce qui maintient la situation inchangée. Dans les derniers tours, les positions ne changent pas : Max Verstappen domine et gagne le Grand Prix du Mexique de Formule 1devant l’excellente performance de Hamilton. Sur la plus basse marche du podium se trouve Sergio Perezalors que Russell conclut la quatrième. Naufrage Ferrari avec Sainz cinquième et Leclerc sixième, mais avec un retard abyssal du Hollandais de la Red Bullsoit 55 secondes.

LIRE AUSSI  Formule 1, furie de Steiner : "Un plafond budgétaire ? Je m'attends à une pénalité pour Red Bull'.