NBA, Warriors-Nuggets 123-128 : Curry de 34 ne suffit pas, Jokic immédiatement en triple-double

– Continuer la lecture ci-dessous –

Dans la nuit du vendredi 21 au samedi 22 octobre, une autre journée du saison régulière par NBA et à Centre de Chase de San Francisco le match spectaculaire et fascinant entre les champions en titre a été mis en scène NBA de Golden State Warriors et le Denver Nuggets. Un défi d’une importance fondamentale en termes de classement puisque – bien que nous n’en soyons qu’au début – ces deux franchises sont appelées à animer la lutte pour les premières places du classement. Conférence occidentale. Pour Guerriers e Nuggets c’était le deuxième match de la saison : les hôtes victorieux dans le match d’ouverture contre le Los Angeles Lakers – le soir du remise des anneaux – et les invités qui s’étaient au contraire effondrés contre leur bête noire personnelle, à savoir le Utah Jazz. Tous disponibles à la maison État d’ortandis que pour Denver le seul absent était encore Jamal Murray. Au contraire régulièrement disponible était Michael Porter Jr. l’autre grand talent qui manquait la saison dernière tellement et a sévèrement limité les ambitions et les possibilités de l’Union européenne. Denver Nuggets.

Lire aussi : NBA, les Lakers ont un problème : des pourcentages de tirs désastreux

NBA, Warriors-Nuggets : des flashs de Porter Jr, de mauvais Poole et Looney

Dans le splendide cadre public de la Centre de Chasele gros morceau, Guerriers e Nuggets se battent dès la deuxième balle et emballent une rencontre vraiment divertissante. Au cours du premier trimestre, le les défenses tiennent bon de tous côtés, comme le montre clairement le résultat de 34-40. C’est alors le Nuggets mené par un somptueux Nikola Jokic pour prendre l’avantage dans le quart-temps suivant, affichant une partie décisive – faite de bons jeux offensifs et d’une défense solide – et prenant l’avantage à la fin de la première mi-temps sur 52-70. Un désavantage que le Guerriers tenter de recoller les morceaux en organisant un « troisième trimestre » de la part de l’UE. Warriors’ en marquant 36 points, mais en en concédant 28 à leurs adversaires. Dans le dernier quart-temps (35-30), les hôtes, entraînés par les jeux de Steph Curry presque revenir à contacter de la Coloradomais dans les dernières minutes, ils ont succombé sous les coups de boutoir d’une équipe qui tire bien et exploite les erreurs défensives des champions en titre. Pour le Nuggets est une soirée tout simplement magie.

LIRE AUSSI  NBA, Los Angeles Lakers en pôle : Bogdanovic plus qu'une suggestion
Steve Kerr et Jordan Poole

L’équipe tire avec d’excellents pourcentages dès la première minute et termine avec le 53.5% sur le terrain et au-delà 44% de l’arc (le résultat d’une amende 15/34). A la tête de l’équipe ne peut être que le double champion du monde de football. MVP Nikola Jokic qui clôture sa première course de la saison en triple double. A la sirène finale sont 26 points, 12 rebonds et 10 passes décisivesqui a tiré 7/13 du terrain et qui s’est avéré être tout simplement parfait dans les déplacements vers la lunette (avec 11/11). Bruce a également répondu Marrondont l’impact s’est surtout fait sentir dans la phase de marquage avec 20 points. Kentavious s’est également bien comporté Caldwell-Popequi, en plus de défendre splendidement les changements constants de la Guerriers ajoute également trois triples. Enfin, la meilleure nouvelle pour le Nuggets sont les presque 28 minutes sur le parquet de Porter Jr. qui a terminé sa course avec 17 points (grâce à un bon 5/10 de l’arc) et 6 rebonds, plus quelques des pièces de qualité.

– Continuer la lecture ci-dessous –

Flashs de l’un des joueurs les plus talentueux et potentiellement dominants de la ligue. A la maison Guerriers la défense ne fonctionne pas du tout, tandis qu’en attaque, l’habituel retentissant Steph Curry pas assez. Le numéro 30 met 34 en 36 minutesle résultat d’un parfait 9/9 de la lunette et d’un bon 10/22 du champ (avec 5/11 de trois). A ses côtés, seul Andrew Wiggins avec 23 points et 8 rebonds, tandis que Klay Thompson en a ajouté 16 malgré un misérable 4/10 à longue distance. Le point sur le Guerriers est le mauvais impact de la Jordanie Poolecomme son plus-minus de -20 (le pire du match), inscrivant 7 points et 7 passes décisives en près de 28 minutes. Draymond Vert se rapproche du double-double avec 13 points et 9 rebonds, tandis qu’à totalement absent est la contribution de Kevon sous le panier. Looney qui en 19 minutes n’a récolté qu’un seul rebond. Photographie d’un des les clés du match: Sous le panier, le Nuggets en obtenant 41 rebonds, dont 29 défensifs, ce qui explique bien comment ils ont réussi à trottoir l’étonnante capacité de Looney pour donner extra-pass à ses camarades.

LIRE AUSSI  Eurobasket 2022, Slovénie-Pologne : Doncic en quête de la demi-finale