NBA, Wizards-Sixers 121-111 : Porzingis et Beal répondent à un super Maxey

– Continuer la lecture ci-dessous –

Ce n’était certainement pas un match facile auquel l’équipe du coach Doc a été confrontée hier soir. Rivièreségalement en raison d’une absence non négligeable dans les rangs des Sixersou Joel Embiid. Le Camerounais ayant dû renoncer à sa présence pour cause de grippe, on ne peut pas dire que Philadelphie ont encore joué ou essayé de prendre le contrôle de la course, mais malheureusement ce n’était pas suffisant.
La raison ? Grâce à l’excellente performance de l Wizardsqui s’est avéré être compact et granuleux. Un match dont le joueur vedette était certainement le long ancien lituanien. Knicks e MavsKristaps Porzingis et deux excellents gardiens comme Bradley Beal et son rival du soir, Tyreese Maxey.
Si le duo de capitolini ont pratiquement marqué la moitié des points de leur équipe, Maxey a réalisé une autre performance exceptionnelle, terminant avec 32 points et un excellent taux de réussite de 55%.

Lire aussi : NBA, condamnation des Philadelphia 76ers : sanction pour falsification.

NBA, Wizards-Sixes 121-111 : Porzingis et Beal dominent, mais il y a aussi un excellent Kuzma

Kyle Kuzma, Wizards

Un jeu bien équilibré sans jamais de véritables larmes d’un côté ou de l’autre, parsemé d’un va-et-vient continu pendant de longues périodes. Philadelphie Chase, malgré une excellente performance derrière l’arc (19/36 à 3 points pour un joli 52,8%). Entre un Harden définitivement d’humeur meneuse de jeu et un Maxey débordant, Philadelphie parvient à rester en contact avec le groupe dirigé par Porzingis. A la fin de la première mi-temps, le score était de 57-51 pour Washigton, ce qui a automatiquement déclenché une réaction dans le troisième quart-temps, grâce à un Georges Niang décidément astucieux et rapide au tir, capable d’apporter son soutien à une équipe qui semblait parfois faire circuler le ballon de manière confuse. Malgré un bon trimestre de Niangla situation change peu et, à part une Maxey Indomptable, sous les planches Porzingis répond sans aucune difficulté.

LIRE AUSSI  NBA, Dwyane Wade : l'arrière qui a marqué l'histoire du Miami Heat.

La finale menace de s’enflammer mais le Wizards sont dans la soirée et gèrent bien les attaques adverses, malgré une mauvaise soirée depuis le périmètre, condensée par seulement 5 tirs à trois points marqués sur 21 tentatives (23,8%). Une bonne finition de James n’a pas suffi Harden pour le Sixersqui pourra se rattraper dans deux jours contre les Knicks, probablement avec un… Embiid plus. Le tableau d’affichage à la fin du match indique : 30 points et 9 rebonds pour Kristaps. Porzingis, 29 points et 5 rebonds pour Bradley Beal et une excellente performance de Kuzmaqui ajoute 18 points, 8 rebonds et 4 passes décisives à la cause Wizards. Dans les rangs de la SixersEn plus des chiffres de Maxey (32 points), Harden a marqué 24 points, 10 rebonds et 8 passes.

– Continuer la lecture ci-dessous –