Reply Totem, Cucciari :  » De nouveau au top en 2023 « .

Le PDG de Reply Totem à nos micros entre passé, présent et futur.

Une organisation jeune, mais avec des idées claires. Nés en 2019, les Reply Totems ont en peu de temps gravi les échelons de la scène compétitive italienne et se sont récemment mis en avant grâce aux résultats obtenus sur la scène internationale. Une surprise pour beaucoup. Pas pour Fabio CucciariDirecteur général de l’organisation.

Le prix de la meilleure organisation italienne arraché à la concurrence lors des Esports Awards est une sacrée récompense. Vous vous y attendiez ?

« Ce prix nous a certainement fait beaucoup de plaisir. Il s’agit d’une reconnaissance du travail accompli tout au long de la saison 2021/2022. Après deux années de participation et une année pavée de succès, je mentirais en disant que nous ne nous attendions pas à un triomphe dans l’une des deux catégories esports dans lesquelles nous étions nominés.

Votre organisation fait l’objet d’une planification sérieuse et ciblée. Comment faites-vous pour vous épuiser en si peu de temps ?

« Notre équipe est née de la passion de trois professionnels qui ont pu mettre en pratique leurs compétences professionnelles au sein des esports. La grande force de Reply Totem est sa structure : grâce à une division en zones de travail qui créent des synergies entre elles, notre personnel est en mesure de donner le meilleur de lui-même et de mettre tous les exécutants dans des conditions de travail parfaites ».

Des protagonistes dans le monde entier : de Fifa à Apex en passant par Brawl Stars. Quel a été votre meilleur moment de l’année écoulée ?

LIRE AUSSI  Pokémon, quelles sont les cartes les plus chères ?

Cette année 2022 a été plus importante que jamais. Nous nous sommes épanouis, sur le plan concurrentiel, pendant la pandémie et le retour aux événements en direct nous a donné une charge supplémentaire. Depuis les Algs Playoffs à Stockholm pour Apex, en passant par le top 16 de la Fifa eClub World Cup à Copenhague, jusqu’à la victoire dans les Snapdragon Pro Series Emea saison 1 de Brawl Stars à Cologne. Sans oublier le top 8 de la Brawl Stars World Cup à Paris, la qualification pour la Fifa eChampions League 2023 et les finales mondiales des Snapdragon Pro Series. Si je devais choisir, je trouverais cela difficile, chaque moment a été magique. »

Y a-t-il cependant un soupçon de regret pour certains événements ?

« Lorsque nous nous arrêtons à quelques pas du sommet, il y a toujours des regrets, mais cela fait partie de notre croissance personnelle et d’équipe à tous les niveaux.

Meilleure équipe européenne Brawl Stars et succès dans la DreamHack de Valence. Est-ce la bonne reconnaissance pour vous qui vous êtes toujours autant concentré sur les jeux mobiles ?

« Comme le savent ceux qui nous suivent depuis le début, bien que nous ayons désormais en notre sein pas moins de huit domaines de jeu, allant du PC à la console, nos racines et notre histoire commencent avec les titres mobiles. Nous sommes très heureux des résultats de notre équipe Brawl Stars, mais nous, tout comme les joueurs, ne nous arrêterons pas et ne serons pas pleinement satisfaits tant que nous n’aurons pas atteint le sommet du monde ».

LIRE AUSSI  eLigue1, c'est parti : un championnat sur Fifa en France aussi

Enfin, quels sont les projets pour l’avenir ?

« Les plans pour l’avenir sont l’essence même de ce que signifie collaborer avec une entreprise aussi importante que Reply. Nous voulons continuer à investir dans les joueurs et les créateurs. La participation à des événements en direct sera essentielle pour notre croissance. Nous ferons de notre mieux pour placer la barre encore plus haut ».

ESM 700×150 bannière APP