Au revoir Rekkles, le KC a des vues sur Hans Sama

Le joueur français pourrait revenir en Europe plus tôt que prévu après son expérience en Amérique du Nord avec Team Liquid.

Hier encore, Steve Arhancet, l’un des patrons de l’organisation esports multinationale et mondialisée Team Liquid, a annoncé que le roster de League of Legends ne serait plus le même en 2023. L’équipe composée de Bwipo, Santorin, Bjergsen, Hans Sama et Corejj. avait clairement été construit pour se battre pour le titre nord-américain de Lcs cette saison, ainsi que pour se qualifier pour les Mondiaux avec l’espoir de passer le tour pour la première fois de son histoire. Rien de tout cela ne s’est produit :Ce fut une scission plus compliquée que prévu qui s’est terminée de la pire des manières avec des résultats bien en deçà de nos attentes ».Il a avoué dans la vidéo publiée sur les médias sociaux de l’organisation. Prévoyant que l’équipe « reviendront pour gagner : pour 2023, je peux déjà vous dire que la liste ne sera pas la même.« .

Adieu, Hans Sama

Le principal suspect pour les adieux au Liquid semble être le botlaner français Hans Sama, arrivé il y a tout juste un an en provenance des Rogues avec de grandes attentes au vu de ses performances au Lec, le championnat européen. L’entente avec le soutien de Corejj, cependant, ne s’est jamais épanouie.tout comme celle avec et entre le reste de l’équipe, composée de trop de têtes pensantes. Selon les informations du journaliste d’Upcomer Brieuc Seeger, connu sur Twitter sous le nom de Lec Wooloo et l’une des sources les plus fiables qui soient, Karmine Corp aurait déjà sondé le terrain avec le joueur et Team Liquid, allant même plus loin : l’organisation française serait actuellement en négociations avec Astralis pour une place de Lec, aurait même déjà fait une proposition de contrat à Hans Sama, dire à Rekkles, le titulaire de la saison 2022, de commencer à chercher pour l’année prochaine. Des négociations à un stade aussi avancé suggèrent également à quel point le Karmine Corp est proche d’avoir une équipe en Lc : il serait autrement difficile de convaincre Hans Sama d’accepter de jouer « simplement » en Lfl, bien qu’il s’agisse de l’une des ligues les plus suivies et les plus emblématiques d’Europe.

Pourquoi via Rekkles ?

Rekkles était arrivé chez Karmine Corp il y a un an, à la fin d’une expérience turbulente avec G2 Esports. L’organisation française, bien que jouant dans la ligue transalpine, avait non seulement pu acquérir le badge du joueur de l’équipe de Carlos « Ocelote » Rodriguez, mais aussi proposer à Rekkles un accord pour le convaincre de jouer dans une ligue inférieure à la Lec, un contrat de 500 000 euros par saison pendant deux ans pour un montant total d’un million d’euros. Avec la promesse, cependant, que Karmine Corp chercherait assidûment une place dans le Lec, ramenant Rekkles dans l’élite. Malgré la victoire des Masters européens lors du Spring Split, la troisième d’affilée, la saison du Kc’s était loin d’être excitantetrop facilement dépassés en France par les autres rivaux. Une raison, également liée à l’éventuel départ de Rekkles, proviendrait, selon des sources non confirmées, de frictions avec l’entraîneur principal de l’équipe, Yanis « Striker » Kella : l’entraîneur, pendant le Split d’été, aurait même… a refusé de diriger son équipe pendant un matchprécisément à cause des frictions avec son propre botlaner. Un événement qui aurait pu pousser Karmine Corp à prendre une décision sur qui garder ou renvoyer parmi les deux, puisqu’il n’est pas exclu qu’à Lec, si l’accord avec Astralis passe, nous ne verrons ni Rekkles ni Striker.

LIRE AUSSI  Critique de NBA 2K23 : digne du numéro qu'il porte