Call of Duty : « Kels » est la première femme à se qualifier pour les Challengers Elite.

La joueuse écossaise de Call of Duty Kelsie « Kels » Gireg est la première femme à se qualifier pour le tournoi Challengers Elite, qui se déroulera du 18 janvier au 2 février en Amérique du Nord, en Europe, en Asie-Pacifique et en Amérique latine.

Un moment historique, si l’on considère que de son lancement en 2020, la ligue Call of Duty était dominée par les hommes. Il est vrai que certaines femmes ont participé à des tournois CoD, mais il n’y a jamais eu de joueuse professionnelle. Seuls quelques-uns, un couple pour être précis, ont approché les plus hauts niveaux de la compétition amateur.

« Kels » a remporté les qualifications Challengers Elite le 5 janvier dernier, aux côtés de ses coéquipiers James « Genesis » Smith, Conor « BBConor » Beale et Ewen « Disarray » Harmer. Elle est l’une des femmes les plus accomplies dans l’esport Call of Duty. et a joué avec et contre des professionnels dans des tournois hors saison, souvent mieux que ses homologues masculins.

« Tout d’abord, je veux dire un énorme merci à mes coéquipiers, a déclaré le joueur aux journalistes de Dexerto, non seulement pour ce résultat incroyable, mais aussi et surtout pour avoir cru en moi. J’ai toujours pensé que j’étais assez bon pour me qualifier pour un Elite. C’est bien d’avoir pu le prouver à d’autres personnes également. Avec un peu de chance, » poursuit « Kels ». que le fait de prouver que les femmes peuvent concourir à ce niveau encouragera davantage de femmes à concourir et nous libérera de certains des stéréotypes existants ».

Mais l’objectif de « Kels » semble aller plus loin. Le joueur ne veut pas se contenter de pousser les femmes dans les sports extrêmes.mais elle vise encore plus haut dans le Call of Duty Challenger et dans la Call of Duty League elle-même : une véritable pionnière dans le secteur.

LIRE AUSSI  Osimhen et Leão, le verdict d'eFootball