Formule 1, Ferrari cherche la rédemption : un nouveau fonds prêt pour le Japon

– Lire la suite ci-dessous –

Le week-end du Singapour a eu un goût aigre-doux pour le Ferrari. La controverse entourant la non-pénalisation de Perez sous les conditions de la voiture de sécurité n’ont pas suffi à effacer le regret d’avoir manqué la victoire. Malgré la neuvième pole position de la saison, Leclerc n’a pas pu récupérer la position perdue au départ au profit du Mexicain qui l’a précédé jusqu’à la ligne d’arrivée. Cependant, Ferrari a démontré lors de ce week-end de Formule 1 un très bon rythme de course qui est de bon augure pour les prochains tours. Selon Maranello En fait, le Monégasque aurait facilement réussi à conserver la première position grâce à une dégradation des pneus moins impactante que prévu. Cependant, les difficultés d’un circuit avec peu de points de dépassement et les conditions prohibitives de l’asphalte ont fait que le dépassement est devenu la priorité. Red Bull extrêmement complexe, condamnant Leclerc à la deuxième place.

Lire aussi : Formule 1, de la Ferrari historique de Schumacher à la domination de Mercedes : l’histoire du GP du Japon

Au Japon, Ferrari cherche à remporter sa cinquième victoire de la saison.

A 5 courses de la fin de la saison, le Ferrari doit accepter les nombreuses occasions de victoire gâchées pendant le championnat. Aux 9 pole positions de Leclerc Seuls quatre succès ont suivi, dont trois ont été remportés par les Monégasques. L’objectif de l cheval cabré est maintenant de tirer le meilleur parti des dernières courses de Formule 1 et de viser le plus de victoires possible. Pour cette raison, Ferrari est prêt à présenter un nouveau châssis pour la F1-75. Selon Motorsport.coml’équipement aurait été préparé pour les deux voyages à l’est, mais la disposition du circuit à Singapour aurait incité les mécaniciens à parier sur ses débuts en Suzuka. Le fond doit assurer une meilleure efficacité des canaux Venturi pour permettre à la monoplace d’être plus compétitive sur un circuit technique comme celui du Japon.

LIRE AUSSI  Formule 1, Singapour 2019 : le dernier triomphe de Vettel chez Ferrari