Formule 1, Suzuka 2006 : choc ouvert entre Schumacher et Alonso

– Continuer la lecture ci-dessous –

L’histoire de Formule 1 est rempli de moments qui ont marqué la mémoire des fans, donnant de la joie à certains et en faisant perdre à d’autres. La prochaine manche du championnat aura lieu à Suzuka.une piste de cirque historique. En 2006, Michael Schumacher et Fernando Alonso se livrent une bataille ouverte au classement.l’un des affrontements les plus émotionnels de tous les temps. L’Allemand était à la fin de la première partie de sa carrière, tandis que l’Asturien était en pleine ascension, ayant remporté le titre l’année précédente. Le tour en Japon ont fait basculer la saison, avec le Champion du monde champion du monde en titre, mais a pris un mauvais départ lors des qualifications. Le site Kaiser a essayé d’administrer la course, mais quelque chose d’inattendu s’est produit.

La saison 2006

Au cours de la première ‘2000 il y avait une domination incontestée de la Ferrari pendant cinq bonnes années. L’habileté du pilote, ainsi que celle des ingénieurs, ont permis à la rouge à une série de victoires qui semblaient être sans fin. Lentement, cependant, dans le paddock quelqu’un a continué à grandir. En 2002 Renault revient en Formule 1 comme une maison indépendante, dirigée par Flavio Briatore. Ils embauchent un gars appelé Fernando Alonso en tant que pilote d’essai, mais après une première saison décevante, Jenson Bouton promu au rang de pilote officiel. Les deux premières années sont assez décevantes, mais en 2005, la Scuderia di Maranello s’avérera ne pas être à la hauteur et se battra contre les McLaren pour le titre mondial. Il a été nommé champion du monde la même année au Brésil.

En 2006, des rumeurs de retraite de Michael Schumacher devient très fort et a besoin d’une méthode spéciale pour arrêter. Ferrari arrive au début de la saison avec une très bonne voiturequi déçoit rarement les attentes des mécaniciens et des fans. L’autre concurrent pour le championnat des constructeurs est le RenaultChampion en titre. Fernando Alonso a toujours faim, veut un autre championnat du monde et ne sera pas le Rouge pour l’arrêter. Les batailles entre les équipes françaises et italiennes se poursuivront tout au long de la saison, brûlant le cœur des fans et suscitant l’intérêt pour le plus important championnat de sport automobile. C’est précisément à Suzuka que le championnat du monde prend une certaine tournure, grâce à un rebondissement.

LIRE AUSSI  Championnat du monde de Formule 1 2015, domination de Mercedes : troisième titre pour Hamilton
Alonso et Schumacher en 2006
Alonso et Schumacher en 2006

Lire aussi : Formule 1, Singapour 2008 : le désastre de Ferrari et la victoire controversée d’Alonso

– Continuer la lecture ci-dessous –

Suzuka 2006 : essais libres et qualifications

Le circuit de Suzuka fait partie de la Calendrier de la Formule 1 depuis 1987, les seules éditions où il a été exclu sont celles de 2007 et 2008. Les caractéristiques du circuit mettent les pilotes à l’épreuve, la variété de ses virages et sa conformation en faisant son point fort. Sur 2006 Dès les essais libres, la situation est devenue de plus en plus tendue entre les deux équipes en lice. La session de vendredi a vu Giancarlo Fisichella devant les deux Ferrarien espérant un avantage pour le Renault dans la course. Le jour suivant, c’était Michael Schumacher en avance sur tout le monde, laissant ainsi la situation incertaine pour les qualifications et la course.

Le samedi après-midi, quatre personnes prennent la piste, se disputant la pole position. Pendant la Q1Felipe Massa dépasse Fernando. Alonso et Michael Schumachermais le résultat est fictif. Dès les quinze premiers sortent les deux Red Bulls et les deux Super Aguri. Le site Q2 voit l’élimination de la McLarendans une saison décevante après celle de l’année dernière. Le site Kaiser a tout de même réalisé le chrono avant son rival. A la fin de la Q3 Ferrari sourit cependant, le Brésilien prenant la première position sur la grille, suivi de son coéquipier. Le Renault se classeront cinquième et sixième.

Suzuka 2006 : la course

Le premier rang est tout rougederrière eux, Ralf Schumacher et Jarno Trulli à l’adresse Toyotasous les deux Renault. Au départ, les deux Felipe Massa que Michael Schumacher prennent un très bon départ et prennent la tête de la course. Au troisième tour, le Brésilien, en raison des consignes d’équipe, laissera la place à son coéquipier, toujours en lutte pour le titre. Fernando Alonso fait une course de rattrapageen arrivant derrière son rival après le premier arrêt au stand. Le site Kaiser semble administrer la course, mettant un écart de cinq secondes entre lui et l’Espagnol. Mais quelque chose est sur le point de se produire qui va complètement bouleverser la compétition.

LIRE AUSSI  GP d'Italie : Verstappen gagne sur fond de controverse, Leclerc deuxième.

Au 35ème tour, Michael Schumacher retourne à la boîte pour le deuxième arrêt au standla mécanique prend 7 secondes. Il arrive toujours à devancer Giancarlo. Fisichella, pilote Renaultmais quelques virages plus tard, tout se passe qui aurait pu compromettre son combat pour le titre. Aux angles Degner le moteur tombe en panneDe la fumée blanche sort de l’échappement et il conduit la voiture hors de la piste. Fernando Alonso En gagnant la course, il prendrait l’avantage décisif pour remporter son deuxième championnat consécutif. L’Asturien ne fait pas d’erreur, il se détache. la Ferrari de Felipe Massa de seize secondes, et il commence à savourer l’excitation de devenir Champion du monde pour la deuxième fois.

– Continuer la lecture ci-dessous –
Alonso Suzuka 2006
Alonso Suzuka 2006

Suzuka 2006 : les déclarations de Schumacher

Le destin réserve parfois des surprises, pour le meilleur ou pour le pire. Cette fois pour Ferrari et ses fans c’est quelque chose de vraiment amer, espérant un adieu titulaire pour leur idole. Après être retourné aux stands, Michael Schumacher remercie un par un tous les mécaniciens de la voiture rouge, pour tout le travail qu’ils ont fait avec lui. Il regrette ce qui s’est passé ; il ne s’est pas retiré à cause d’une panne de moteur depuis GGrand Prix de France 2000, mais le destin l’a voulu ainsi. Les dix points qui le séparent de Fernando Alonso ne lui permettent pas de remporter le championnat du monde, mais rien n’entache sa dernière saison à l’étranger. rouge.

Schumacher Suzuka 2006
Schumacher Suzuka 2006

Après une telle course, on aurait pu s’attendre à une grande déception de sa part, un titre perdu et un adieu aux portes. Mais Michael Schumacher a été appelé aux microphones de RAIet ce sont ses mots : « Cette équipe est géniale, les gars sont les meilleurs que je connaisse. Je suis très satisfait de tous nos mécaniciens et ingénieurs, de tout le personnel de l’entreprise. Ferrari. La Formule 1 C’est comme ça, on peut gagner et on peut perdre ensemble. C’était comme ça aujourd’hui, on a tout essayé. Nous étions premiers et nous avons perdu un moteur. Mais c’est comme ça, c’est le… Formule 1nous devons être très fiers du travail que nous avons accompli. Au Canada, nous avions 25 points de retard et personne ne pensait que nous pourrions les rattraper au championnat. Le championnat des pilotes est terminé, mais au Brésil nous allons nous battre pour le championnat des constructeurs. ».