GP d’Italie : Verstappen gagne sur fond de controverse, Leclerc deuxième.

– Continuer la lecture ci-dessous –

Le site Grand Prix d’Italie de Formule 1 s’est terminée par une belle victoire de Max Verstappende plus en plus maître du plus prestigieux championnat du monde de course automobile. Charles Leclerc a terminé à la deuxième place au volant de sa Ferrari très appréciée. Après un splendide position de têtele Monégasque a été battu par une stratégie défectueuse. Le podium a été clôturé par Mercedes de George Russel, troisième et pour la septième fois dans le top 3 cette saison, le même nombre que les ferrarista. Pour Verstappen au lieu de cela, il est treizième champagne goûtée sur 16 Grand Prix. L’autre termine quatrième rouge par Carlos Sainzen avance sur ses rivaux Hamilton e Perez. Le tour le plus rapide est allé au Mexicain de la Red Bulldépassé par Charles Leclerc dans la classification générale. Le site Monégasque a, à son tour, glissé jusqu’à -116 sur les leadership iridata.

La grille de départ en Italie

La qualification de la Grand Prix d’Italiequi s’est tenue samedi, a vu un grand équilibre des forces en présence. Charles Leclerc a remporté son huitième position de tête de la saison, en reprenant la première place sur le tour sec, ce qui n’était pas arrivé depuis Grand Prix de France. Son grand rival et leader du championnat du monde, Max Verstappena été battu. Au milieu de la controverse que Perez ne l’a pas aidé en ne lui donnant pas l’aspiration, et la pénalité de cinq positions, ce n’était pas une journée facile pour la champion du monde champion du monde en titre. L’Néerlandais s’est hissé à la septième place, étant appelé à faire un retour, tandis que son coéquipier a dû se contenter de la treizième place, en raison d’un nombre plus élevé de composants remplacés.

LIRE AUSSI  Formule 1, Steiner n'a aucun doute : "Ricciardo chez Haas ? Il a la bonne expérience".
Charles Leclerc (Ferrari)
Charles Leclerc (Ferrari)

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la qualification de Carlos était également excellente. Sainzest arrivé troisième sur la piste, sans le sillage de Leclercmais contraint de repartir de la dix-huitième place. Exactement derrière lui a également commencé Lewis Hamiltonà son tour pénalisé pour avoir remplacé le unité de puissance. Seulement Yuki Tsunoda a été plus malchanceux, devant partir du fond de la grille. Dans une humeur différente, cependant, est apparu George Russellqui, malgré sa sixième place, a pu s’élancer depuis la première ligne, aux côtés de la Ferrari du pilote Monégasque. Aux premières places, de nombreux ousiderscomme Norris e Ricciardo dans les troisième et quatrième cases, après le splendide une-deux de la saison dernière. Derrière eux s’élançait Pierre Gasly et Fernando Alonsotous deux anciens vainqueurs du Grand Prix d’Italie.

Lire aussi : Formule 1, GP d’Italie : Leclerc en pole position, Verstappen en quatrième ligne

– Lire la suite ci-dessous –

Le débutant Nyck est parti en huitième position De Vriesappelé pour mener le Williamsà la place d’Alexandre Albonabsente à cause d’une appendicite. L’Néerlandais s’est placé derrière le conducteur de départ Nicholas Latifi, dixième au départ, également battu par leAlfa Romeo de Zhou. Le Aston Martin a commencé au sixième rang, avec Vettel devant Promenade. Aussi Ocon a eu une pénalité et a dû partir de la 14ème place, en face de Valtteri Bottas et Kevin Magnussen. Le dernier pilote à ne pas être obligé de partir de l’arrière était Mick. Schumacherfils du quintuple vainqueur de la Grand Prix d’Italie Michael.

Le rapport de course

Le site Grand Prix d’Italie a commencé immédiatement avec un excellent départ par Leclercsuivi par Russellqui, pour l’éviter, a dû couper le premier chicane. Le coup de feu de Verstappenavantageux grâce aux pneus douxétait incroyable, à tel point qu’il est passé en troisième position en seulement deux tours. Mais même les premiers tours de Carlos Sainz ont été impressionnants, comme le Espagnol a réussi à prendre Perez avec une belle manœuvre. Les difficultés de Mexicain et de Hamiltondans la confrontation avec l’ancien Renaultétaient évidentes, à tel point que le ferrarista a réussi à se hisser rapidement à la quatrième place. Leclerctout en conservant la tête de la course, a vu Verstappen se retrouver juste derrière lui après seulement quelques tours.

LIRE AUSSI  Formule 1, Hamilton : "Monza est un circuit historique, je vais utiliser le quatrième moteur".

Au septième tour Perez a eu des problèmes de surchauffe des freins après un arrêt au stand très tôt. Cependant, par la suite, le feu a pris sur la roue avant gauche de sa voiture. Red Bull s’est éteint. Le premier rebondissement est survenu au 12e tour, avec l’abandon de Sebastian Vettel en raison d’un problème de moteur dans son Aston Martin. Malheureusement, sa dernière course de Formule 1 en Italie a été très amère pour les Allemand. Cet arrêt a vu l’introduction de la voiture de sécurité virtuelleavec Leclerc qui a été rappelé au boîte pour monter des pneus de taille moyenne. VerstappenEn revanche, il est resté sur la piste avec ses pneus tendres. Pendant le Grand Prix, les retours de Sainz et Hamilton a diverti les nombreux spectateurs venus en Lombardie.

Monza Formule 1
Monza Formule 1

Les deux prétendants à la victoire ont diversifié leurs stratégies, avec Leclerc orienté vers les deux arrêts, contrairement Verstappen. À mi-chemin de la course, les espoirs de Fernando de marquer son onzième point consécutif ont pris fin. Alonsorappelé à boîte pour un problème de moteur. Le même sort a été réservé à Lance Promenade quelques tours plus tard, mettant fin à une week-end terrible pour le constructeur Britanniqueégalement marquée par le deuil de la Reine Elizabeth II. Vers la fin de la course, avec Leclerc engagé dans le retour contre Verstappenaprès avoir été dépassée par stratégie, a été ralentie par une torsion. Le site McLaren de Ricciardo a calé dans le 47ème des 53 tours, aux virages de lesmoen apportant le voiture de sécurité. Malheureusement, la gestion défectueuse de la course et la position inconfortable de la voiture duAustralie a veillé à ce que la course ne soit pas régulièrement reprise.

Pour Verstappen a remporté la 31e victoire en carrière, la cinquième d’affilée et la 11e de la saison. L’Néerlandais a démystifié son tabouqui monte sur le podium pour la première fois en Italie. Leclercl’idole de la maison, a terminé deuxième, devant l’excellent George. Russell sur Mercedes. La splendide remontée de Carlos s’est terminée par une quatrième place Sainzdevant Hamilton e Perez. Les points arc-en-ciel ont également été marqués par McLaren de Norrisle septième, leAlphaTauri par Gaslyhuitième, et leAlfa Romeo de Guanyu Zhou, dixième. Le pilote du jour, Nyck De Vries, mérite une grande mention. Le site champion de Formule E en 2021, a réalisé le meilleur résultat de la saison dans le Williamsen terminant neuvième pour ses débuts. Ils ont terminé la course derrière lui Ocon, Schumacher, Bottas, Tsunoda, Latifi e Magnussen. Quatre pilotes n’ont pas pu atteindre le drapeau à damier : il s’agit des pilotes mentionnés ci-dessus. Vettel, Alonso, Promenade e Ricciardo.