La Formule 1, mais combien de sponsors : voici le cœur du métier du Cirque

– Lire la suite ci-dessous –

La Formule 1 peut être vu de trois façons : du côté de la sportde celle de ladivertissement (qui va parfois de pair avec la première), et de la entreprise. C’est précisément sur ce dernier aspect que nous allons nous concentrer : le business, c’est-à-dire l’aspect économique du monde des quatre roues. Le site Cirque et les écuries qui en font partie, parviennent de diverses manières à survivre et à gagner l’argent nécessaire pour mettre en scène tout ce que nous voyons au cours des différents épisodes de la série. week-end. L’un des principaux revenus de l’ensemble de l’environnement de la Formule 1 provient, sans l’ombre d’un doute, des sponsors. Ce sont littéralement ceux qui financent une activité, en lui fournissant de l’argent en échange de publicité. Une apparence que, de nos jours, nous retrouvons partout : du panneaux d’affichage au bord de la pistesouvenir préféré des visiteurs du GP, sur casques e salopette des pilotes, jusqu’à la monoplace des différentes équipes.

Raikkonen chez Lotus
Raikkonen chez Lotus

L’avènement de prêteurscomme on les appelait à l’époque, ont eu lieu à partir de la fin des années 1960. Les pionniers de cette activité ont été trois écuries en particulier : Lotus, Tyrell e McLaren. Les sponsors sont des financiers de l’activité sportive, et ont une longue histoire au sein de la Formule 1. Jusqu’en 1967, les livrées étaient « unies », caractérisées uniquement par la couleur de la nation de l’équipe d’abord, puis celle du pilote : rouge pour les Italiens, gris pour les Allemands et vert pour les Britanniques. Dès l’année suivante, cependant, les choses ont changé, notamment en raison du fait que les organisateurs ont décidé de libéraliser le sponsoring sur les monoplaces.. À partir de ce moment-là, les taches de couleur ont été recouvertes de logos et d’inscriptions indiquant qui a directement financé le séjour des équipes dans l’UE. Cirqueen échange de publicité. Tout change à partir de ce moment-là et, parfois, la recherche du profit devient plus importante que le plaisir du sport.

Les monoplaces deviennent, au fil des ans, moins reconnaissables. changeant constamment de couleur en fonction du sponsor du jour. Tant de sociétés d’investissement commencent à entrer dans le Cirqueet il y a un détail bizarre attaché à l’un d’entre eux : en 1976, la BBC anglais a refusé de diffuser une course non championne, comme sur le Surtees par Alan Jons le logo apparaît Durexmais bientôt, même les chaînes de télévision les plus conservatrices ont dû céder. Il existe également de nombreuses équipes de course qui, au fil des ans, doivent leur survie en Formule 1 au financement des sponsors. Cependant, il existe également de nombreux pilotes qui, après avoir pris leur retraite grâce à un parrainage, ont fondé leur propre équipe : par exemple, Emerson Fittipaldiqui, en 1970, a fondé le Copersucargrâce à un investissement important des entreprises sucrières brésiliennes.

LIRE AUSSI  Formule 1, c'est un record Monza : 350 000 personnes attendues pendant le week-end

La Formule 1 et son étrange relation avec l’industrie du tabac

Parmi les sponsors qui ont donné le plus d’argent au monde des quatre roues, il y avait inexplicablement les compagnies de tabacmalgré le fait qu’il était interdit de fumer dans le paddock. Le site Ferrari avait Marlborole Williams la Rotterdam, McLaren le site Ouest et le Jordan avait le Benson et Haies. Au fil des ans, les législations nationales ont commencé à interdire la publicité pour le tabac, et les équipes ont donc progressivement commencé à retirer les panneaux publicitaires pour le tabac. À partir de 2019, seules deux équipes de Formule 1 conserveront des parrainages de compagnies de tabac : Ferrari e McLaren. Le premier est celui de Philip Morris International, sous le nom de marque Mission Winnowle second a British America Tobacco avec les marques Un avenir meilleur e Vype. Toutefois, les deux équipes ne sont pas autorisées à afficher les logos de ces sponsors lors des GP où la législation anti-tabac est en vigueur.

– Lire la suite ci-dessous –

Lire aussi : Formule 1, le phénomène de l’aquaplaning : un des plus grands risques pour tout pilote

Formule 1 avec le sponsor Heineken
Formule 1 avec le sponsor Heineken

Les investissements des sponsors ne servent pas seulement à financer les équipes de course, mais aussi l’ensemble de l’organisation. Cirque. En fait, pendant le Grand Prix, sur les côtés de la piste… il y a des panneaux publicitaires, parsemés de logos et d’accroches. Ce sont eux qui, avec les droits de télévision et les redevances que presque tous les circuits paient pour figurer au calendrier, financent l’ensemble du monde de la Formule 1. Parmi les différents financiers, on trouve également des banques mondiales, telles que USBLe géant suisse, qui a signé un accord depuis 2010 pour sponsoriser l’ensemble du championnat du monde. DHL, Aramco e Heineken ne sont pas seulement les principales, mais aussi les plus connues, avec les Rolex qui, au fil des ans, a passé plus de 300 millions d’euros pour parrainer le Cirquegagnant ainsi en notoriété grâce à son horloge emblématique à la fin de l’année. voie des stands.

Les sponsors bénéficient également d’un une grande part de profit pour chaque équipe. Chacun d’entre eux utilise chaque espace sur les monoplaces, les combinaisons et les casques des pilotes pour faire de la publicité et ainsi recevoir directement de l’argent. Il y a les titre-sponsortel qu’il est Petronas pour le Mercedesqui, au cours des dix dernières années, a contribué à environ 735 millions de dollars. Cependant, il est évident que pour que ces derniers dépensent de l’argent, il est nécessaire que les équipes réalisent certaines performances afin d’obtenir également des victoires en Formule 1, qui sont diversement décidées dans la stipulation des contrats. Si les indicateurs ne sont pas atteints, les marques peuvent également décider d’abandonner, comme en 2017. Mobil1en raison d’une voiture peu compétitive, a décidé d’abandonner la McLaren. Il arrive cependant que les sponsors soient les pilotes eux-mêmes, appelés Payer les conducteursceux qui ne sont peut-être pas très talentueux, mais qui apportent un grand investissement à l’équipe.

LIRE AUSSI  Formule 1, qualifications au Mexique : Verstappen en pole, Russell deuxième suivi de Hamilton.

Pilotes payants

I payer les pilotes sont une composante du sport. En particulier dans les petites écuries, leur contribution est parfois cruciale car leur travail n’est pas rémunéréIls paient plutôt l’équipe à partir de leurs propres ressources ou de leurs sponsors. Il y a actuellement deux pilotes payants dans l’équipe. Le premier est Lance Promenadedont la carrière en Formule 1 se poursuit grâce aux ressources de son père, le milliardaire Lawrence Promenade, qui a d’abord permis à son fils d’obtenir un poste de pilote dans la Williams et a ensuite pris le contrôle de la Force India (en cours Aston Martin). Le second est Guanyu Zhouqui détient un siège auAlfa Romeo Sauber grâce au parrainage du gouvernement chinois.

– Continuer la lecture ci-dessous –
Le sponsor Velas sur Ferrari
Le sponsor Velas sur Ferrari

Bien que cette saison touche à sa fin, ils ont été de nombreux sponsors cette 2022 qui ont financé les différentes équipes. Si les marques de cigarettes étaient autrefois les plus populaires, les marques de crypto-monnaies le sont actuellement. Ferarri a pour partenaires Velas Network AG, Alphatuari est affilié à Fantôme, Red Bull avec Par Bitmême sponsor en titre de l’écurie. Certains de ces partenariats permettent d’atteindre des objectifs sociaux, d’autres offrent des expériences incroyables. Alfa Romeo Sauber avec Save The Children contribue à promouvoir des initiatives visant à aider les enfants dans le besoin depuis 2019. La Williams a conclu un partenariat avec le chef étoilé au Michelin Niall Keatingqui, pour 8 médecins généralistes, a créé des menus durables pour les invités de l’équipe.

McLaren a divers sponsors qui fournissent des expériences multiples : l’un d’entre eux est Hôtel Hiltonqui offre à ses membres l’occasion d’interagir avec les pilotes, comme dans le cadre du « Aller à l’école avec Lando » qui permettait à un garçon d’être accompagné à l’école par le chauffeur anglais lui-même. L’écurie de Woking a également renouvelé son partenariat avec Googleune entreprise qui offrira des combinés Android 5G aux membres de l’équipe. Enfin, le Ferrari a, après un certain temps, accueilli à nouveau comme parrain Banco Santanderqui soutiendra l’écurie Maranello dans son déplacement vers neutre en carbone d’ici à 2030. Le monde des sponsors en Formule 1 est varié et étendu, affectant l’ensemble de la compétition. Cirque dans toutes ses parties. En permettant, dans une large mesure, grâce à leurs investissements, de rendre ce monde dirigé par Stefano Domenicali continuer à nous donner toute l’excitation qu’il nous donne à chaque week-end de la concurrence.

LIRE AUSSI  Formule 1, tableau d'affichage du GP des Pays-Bas : Verstappen hypothèque le championnat du monde, Hamilton n'a pas de chance.