Lec, les autres faux départs du Fnatic

L’équipe orange-noire est actuellement à 0-2 à l’issue des deux premières journées de Lec, le championnat de League of Legends.

La Championnat d’Europe de League of Legends est enfin de retour pour remplir le calendrier des événements compétitifs esports : il s’agit du championnat de la macro-région Emea, qui, à partir de cette année, apporte de nombreuses nouveautés, telles que l’introduction d’une phase intermédiaire avec des matchs Bo3, trois divisions au lieu de deux, plus les Finales qui concluent la saison et couronnent le vainqueur. Le premier jour, la direction du Lec a également annoncé le lieu où se dérouleront les finales, qui seront les suivantes hébergé à Montpellier.

Fnatic, faux départ

La première semaine de Lec comprend trois jours dans le nouveau calendrier qui va du samedi au lundi. Alors que le troisième match n’a pas encore été disputé lors du désormais classique lundi soir de football, c’est au tour de l’équipe d’Europe de l’Est d’être à l’honneur. Le départ fracassant de Fnatic. Alors que G2 Esports, Koi, Mad Lions et Vitality sont déjà à 2-0 avec deux victoires dans leurs deux premiers matchs, les Fnatic ont jusqu’à présent subi deux défaites dans leurs matchs contre Vitality et G2 Esports.

En raison d’un calendrier défavorable, l’équipe composée de Wunder, Razork et Humanoid, confirmée de la saison dernière, et la nouvelle paire dans le couloir inférieur avec le retour de Rekkles et les débuts absolus de Rhuckz en Lec (qui avait toutefois déjà fait ses débuts avec l’équipe première aux Mondiaux 2022), a réalisé une excellente performance contre Vitality lors du premier match, qui a ensuite été contrariée par une distraction qui leur a coûté le match, puis a failli ne pas jouer contre G2 lors du deuxième match. Match en plein contrôle de G2 et Draven de Hans Sama dès les premières minutes d’un match qui s’est terminé en un peu moins de 25 minutes.

D’autres fois

Pour Fnatic, cependant, ce n’est pas le premier début de choc dans le Lec, au contraire : on dirait presque que les fans sont habitués à ces débuts mouvementés. En ne considérant que l’ère Lec et en excluant donc les éditions précédentes des anciens Eulcs, le premier faux départ du Fnatic remonte au Printemps 2019 lorsqu’ils ont terminé la première semaine, qui ne comptait que deux matchs à l’époque, avec deux défaites en deux contre Sk Gaming et Origen. À cette occasion, cependant, Fnatic a fini la saison régulière à la troisième place avec 11 victoires et sept défaites.

LIRE AUSSI  Neymar, Figo et Son se préparent à entrer dans le bac à sable

Pour trouver d’autres départs similaires, nous devons alors faire un bond en arrière jusqu’en 2021, lorsque Fnatic a enregistré deux défaites lors de ses deux premiers matches. au printemps et en été. Lors du premier split, ils ont perdu contre les Misfits en ouverture et contre les Rogues par la suite, mais se sont repris lors du troisième match en battant Schalke04 et en terminant la première semaine sur 1-2. Ils ont ensuite terminé la saison régulière à la cinquième place avec neuf victoires et neuf défaites. En été, le début est similaire : ils sont vaincus par les Misfits (encore) et Mad Lions mais même cette fois à 0-2 d’abord est venue la victoire du troisième match contre Rogue. Une fois encore, Fnatic a terminé à la cinquième place de la saison régulière, mais avec 11 victoires et 7 défaites.

Jamais de zéro victoire

Les fans de Fnatic semblent donc désormais habitués à des départs moins que linéaires pour leur équipe. En cette année 2023, cependant, il reste beaucoup moins de temps pour renverser la situation : ils sont seulement trois semaines de saison régulière avec des matches à sens unique et seulement neuf matchs à jouer. À la fin, les deux plus mauvais seront éliminés de la compétition tandis que les autres passeront à la deuxième phase de Bo3.

Ce qui devrait cependant rassurer les fans de Fnatic, c’est que l’équipe, à l’ère des semaines de trois matchs, n’a jamais fait 0-3 mais a toujours gagné au moins un match. D’autre part, cependant le prochain adversaire est le KoiL’équipe de France, championne en titre de Lec, a déjà montré qu’elle était en grande forme : pour elle, un début convaincant avec deux victoires sur deux contre Bds et Excel.

LIRE AUSSI  Esports et rebranding : que s'est-il passé en Corée ?