Rome, l’esport au cœur du projet des Giallorossi

La Roma a annoncé l’accord avec Ulti Agency et, en vue de la nouvelle saison de compétition, se prépare à une série de nouveautés.

Un nouveau partenariat pour Roma Esports, qui mise beaucoup sur la croissance de ce secteur. En effet, les Giallorossi ont conclu un partenariat avec Agence Ulti. La synergie visera non seulement à renforcer les activités actuelles du département esports de l’As Roma, mais aussi à explorer de nouvelles opportunités stratégiques pour le club, notamment de nouveaux titres où la marque Giallorossi peut être apportée.

La Roma est l’une des premières à croire aux sports électroniques

Après tout, Roma était l’un des premiers clubs italiens à créer son propre département e-sports. Au fil des années, elle est devenue une réalité solide dans le monde du jeu compétitif grâce à des succès et des initiatives qui lui ont permis de se faire connaître d’un public de plus en plus large. « C’est un grand jour pour Ulti Agency », a expliqué Asgeir Kvalvik, PDG de la société, « c’est un honneur de travailler avec un club légendaire comme la Roma. Cet accord s’inscrit dans la vision centrale de notre entreprise pour l’avenir : nous croyons fermement à l’avenir de l’Europe. synergies entre les sports traditionnels et les sports électroniques. As Roma a déjà une histoire bien établie dans ce domaine et nous sommes impatients de les aider à poursuivre leur croissance. Nous sommes très enthousiastes et motivés par le travail qui nous attend. Forza Roma ! »

La Roma parmi les protagonistes de la Coupe d’Italie eFootball

Au cours des deux dernières saisons, l’équipe d’eFootball s’est distinguée dans les domaines suivants eFootball Championship Pro et dans les prochains jours, Adrian Urma, Salvatore Gagliardo et Andrea Galimberti auront l’occasion de se préparer à la saison à venir en s’entraînant selon les méthodologies développées par l’Agence Ulti. Ils ont également en ligne de mire un nouveau concours national appelé Coupe d’Italie eFootabll qui verra également Milan, Monza, l’Atalanta, l’Inter, Naples, la Lazio et la Roma eux-mêmes sur la ligne de départ.

LIRE AUSSI  Le remake du Witcher : ce que nous savons

Le tournant de Konami

Après avoir perdu l’eSerie A, qui, lors de sa première édition, se jouait également sur eFootball et avait été remportée par le Genoa, Konami a décidé de miser fortement sur l’Italie. « Nous prouvons qu’en ayant d’excellents partenaires – les mots de David Monk de Konami exclusivement à nos micros – et une communauté vraiment fidèle, nous pouvons développer de nouvelles structures et de nouveaux formats esports. Et quel meilleur endroit pour commencer que l’Italie, qui est pour nous l’un de nos marchés clés non seulement en Europe mais dans le monde entier ? C’est donc un banc d’essai parfait de lancer ce qui est un programme innovant comme la Coupe d’Italie de football électronique, puis de le mettre en œuvre dans toute l’Europe et potentiellement dans le monde entier ».