Formule 1, tableau d’affichage du GP des États-Unis : Verstappen inarrêtable, Hamilton et Leclerc en grande forme.

– Continuer la lecture ci-dessous –

Le quatrième avant-dernier tour du Mondial 2022 Formule 1 est allé dans les archives. La victoire de la États-Unis GPpour changer, est allé à la Red Bull de Max Verstappen.. Le pilote néerlandais, qui est devenu champion du monde pour la deuxième fois consécutive au Japon, a remporté sa treizième victoire de la saison, égalant ainsi le record établi par deux grands noms tels que Michael Schumacher et Sebastian Vettel. Deuxième place pour Lewis Hamiltonqui, jusqu’à quelques tours de la fin, savourait le goût de sa première victoire en 2022. Le podium est complété par Ferrari par Charles Leclerc. Le pilote monégasque, qui s’était élancé de la douzième place sur la grille de départ en raison d’une pénalité, a été l’auteur d’une belle remontée, ainsi que d’une autre splendide bataille sur la piste avec Verstappen.

Beaucoup de malchance, cependant, pour Carlos. Sainz qui, samedi, avait gagné un grand position de tête. Le pilote espagnol n’a pas eu un bon départ et a été dépassé par Max. Verstappen. Puis, au premier virage, son Ferrari a été frappé par un George distrait Russellqui a reçu une pénalité de cinq secondes. Sainz était contraint de se retirer du GP des États-Unis. Mention spéciale pour Sebsatian Vettelqui, dans sa dernière Le rodéo du Texas fait ressortir l’étoffe d’un champion et malgré la équipe à l’adresse boîte parvient à remonter jusqu’à la septième position. Après avoir remporté le titre des pilotes, le Red Bull a également remporté le cinquième titre de champion des constructeurs de son histoire, brisant ainsi la domination de huit ans des Mercedes.

Verstappen, Red Bull

Max Verstappen 10: Les mots manquent pour décrire la grandeur de ce champion. Départ parfait et tête de la course immédiatement après le premier virage. L’équipe tente de le mettre en difficulté en lui faisant perdre du temps avec un arrêt au stand à oublier. Super Max se plaint, mais se rétablit ensuite comme si rien ne s’était passé. Au deuxième coup, il parvient à dépasser Leclerctandis qu’à la première ouverture disponible, il dépasse Hamilton et remporte la victoire.

LIRE AUSSI  Formule 1, Monza 2006 : victoire et annonce de la retraite de Michael Schumacher

Charles Leclerc 9: le pilote monégasque nous a habitués aux grands retours et aussi à la États-Unis GP il n’a pas déçu. Charles est parti de la douzième place et a terminé troisième. Pour une fois, il a eu de la chance avec le Voiture de sécurité causé par Promenademais il a construit son podium sur la piste avec un superbe dépassement sur Perez. Il se défend du mieux qu’il peut sur Verstappenen suggérant au conducteur néerlandais que son Ferrari voudra toujours être le premier rival pour le championnat du monde de 2023.

– Continuer la lecture ci-dessous –
Lewis Hamilton
Lewis Hamilton

Lewis Hamilton 8: Il l’a touché de près, mais au final, le septuple champion du monde de Formule 1 a vu sa première victoire de la saison lui échapper. Une année compliquée pour le Mercedesmais Lewis a toujours eu l’étoffe d’un champion et n’a jamais abandonné. Trois autres courses pour Hamilton pour trouver le premier succès de 2022. Le pilote britannique fera tout pour la remporter, comme en témoigne la radio d’équipe dans la finale pour avertir la direction de course d’éventuelles infractions au limites de la voie par Verstappen.

Sebastian Vettel 7,5: et parler de l’étoffe du champion fait immédiatement penser à la bonne Seb. Le pilote du Aston Martin est parti de la dixième position et à un moment donné, il était aussi leader de États-Unis GP. Le site équipe était sur le point de ruiner sa course avec un arrêt au stand désastreux, mais l’Allemand a réussi à reconstruire sa course en terminant en huitième position. Le dépassement se poursuit Magnussen sur le dernier tour n’est pas pour tout le monde. Mérite le titre de Le conducteur du jour.

Alonso
Alonso

Fernando Alonso et Esteban Ocon 7L’Espagnol est inarrêtable. Une grosse frayeur dans l’accident avec un fou Promenade. Le conducteur duAlpine est tombé sur son futur coéquipier et s’est littéralement envolé. Mais comme si rien ne s’était passé Nando retourné à la boîteLe pilote de l’équipe de France a installé sa monoplace et est revenu sur la piste pour se disputer la septième position. Grande course également pour l’autre pilote de laAlpine. Ocon a été obligé de repartir du voie des standsmais a été l’auteur d’une belle remontée qui a permis au Français de prendre la dernière place disponible pour la zone de points.

LIRE AUSSI  Formule 1, Leclerc à Monza 2019 : " Après neuf ans, Ferrari est de retour sur la plus haute marche ".

Yuki Tsunoda 6Pas de catastrophe, pas de bavure. Cette fois, le pilote japonais est resté concentré tout au long de la course. Partant 17ème en raison de la pénalité de cinq places pour le remplacement de la boîte de vitesses, le pilote de laAlphaTauri a lentement grimpé dans le classement, terminant à la neuvième place. Une position qui est également renforcée par la comparaison avec son coéquipier. Gasly. Une performance opaque du Français, qui a terminé en treizième position en partie à cause de la pénalité de cinq secondes qu’il a reçue en vertu de la loi sur la sécurité routière. Voiture de sécurité. Des pénalités que, cette fois, le FIA attribué rapidement et sans écouter le conducteur après la course…

– Continuer la lecture ci-dessous –
George Russell
George Russell

Sergio Perez 5Le Mexicain faisait également partie de la liste de ceux qui ont subi une pénalité de grille. Le conducteur du Red BullParti en neuvième position, il a fait sa part en montant sur le podium grâce à la supériorité de sa monoplace. Ensuite, une performance anonyme face à des rivaux de taille. Impuissant face à Leclercqui l’a rattrapé par une grande manœuvre. Qui sait ? Checo ne pense pas déjà au Grand Prix à domicile, en espérant que le équipe gardez un œil sur lui au Mexique car les titres des pilotes et des constructeurs ont été remportés.

George Russell 4tout au long de la week-end était toujours derrière son coéquipier. Le jeune conducteur de la Mercedes a également jugé bon de ruiner la race des Sainzen frappant le Ferrari de l’Espagnol au premier virage du premier tour. Il a terminé en cinquième position et a réalisé le tour le plus rapide dans la finale.

Lance Stroll
Lance Stroll

Nicholas Latifi 3: le Canadien s’apprête à quitter le monde de l’entreprise. Formule 1 à la fin de la saison, mais veut toujours être un protagoniste, d’une manière négative. Pour la énième fois, il perd le contrôle de sa voiture et part en tête-à-queue, mais au moins sans heurter les parois latérales. Non content, le conducteur de la Williams a essayé de jeter Schumacheren prenant une pénalité de cinq secondes. Le générique de fin est sur le point de tomber.

LIRE AUSSI  Formule 1, Sebastian Vettel : 14 septembre 2008, sa première victoire à Monza

Lance Stroll 2: peut-être que les jeunes Lance n’a pas été mis au courant du fait que Alonso sera son prochain coéquipier. D’une manœuvre infernale, le conducteur de la Aston Martin s’est placé dans la trajectoire de l’Espagnol alors que ce dernier le dépassait. Le résultat a été un terrible accident avec Alonso qui a littéralement décollé. L’Espagnol est toutefois revenu sur la piste comme si de rien n’était. Voiture accidentée et retraite, cependant, pour Promenade.

– Continuer la lecture ci-dessous –
Direction de course en Formule 1

FIA 1: Ils ne semblent jamais apprendre de leurs erreurs au sommet. Une fois de plus les tracteurs sur la piste, après les plaintes claires de Gasly au Japon, après l’accident tragique de Jules Bianchi. Ensuite, la pénalité infligée au Français depuis leAlphaTauri ne peut être définie que comme incohérente. Le site FIA n’a pas hésité à donner cinq secondes à Gasly pour le comportement sous Voiture de sécurité. Parce qu’à Singapour, la décision a été prise après la course et après avoir entendu les paroles de Perez? Un mystère.